Style et design — 2/05/14

Conférence DELPORTE Hospitality & MAISON&OBJET

J’ai eu le plaisir d’animer avec Iris Maluski, une table ronde au Salon MAISON&OBJET sur le thème : « ETRE AILLEURS QUE CHEZ SOI DANS L’HÔTELLERIE»

Vous pouvez retrouver les articles concernants les différents intervenants :

=> Fabrice Knoll
=> Réda Amalou
=> Alexis Tricoire

Je vous laisse découvrir le panorama qu’elle a préparé sur le sujet pour introduire la conférence 

L’idée d’être ailleurs que chez soi dans l’hôtellerie implique deux notions : le dépaysement d’une part, puis une expérience différente, inédite voire insolite d’autre part.

Pour aider les hôtels à se différencier et ainsi à offrir à leur clientèle une expérience unique, les architectes d’intérieur ont deux possibilités : soit ils s’inspirent de l’environnement géographique et culturel de l’établissement, soit ils tentent de casser les codes de l’hôtellerie traditionnelle.

1- Etre ailleurs au sens exotique du terme

Etre ailleurs au sens de dépaysement : dans ce cas l’architecte d’intérieur propose à l’usager une plongée dans l’authenticité, en cherchant à être le plus proche possible d’un mode d’habiter vernaculaire et d’une esthétique locale.

Les hôtels adaptent ainsi davantage leur décoration à leur environnement, en utilisant des gammes chromatiques et des matières aussi proches que possible du pays en question.

Con dao

Hôtel Six Senses Con Dao

 2- Etre ailleurs dans l’hôtellerie peut s’interpréter dans le sens de vivre une expérience unique dans un espace conceptuel, spécialement conçu pour offrir à l’utilisateur un moment inédit, une nouvelle approche de l’espace, avec parfois même un aspect ludique.

Pourquoi ? Le client d’aujourd’hui dispose, grâce à Internet, d’un large panel de visuels et d’informations à même de le renseigner avant son départ. Il a donc tout loisir de choisir un lieu hors du commun. Par ailleurs, il a déjà une certaine expérience du voyage qui lui permet de comparer les espaces entre eux. Ensuite le confort qu’il connait chez lui et sa connaissance de plus en plus pointue de l’aménagement intérieur le conduit également à rechercher la nouveauté lors de ses déplacements.

Donc on a affaire à une clientèle qui est de plus en plus exigeante et maître de ses propres choix et à la recherche de quelque chose de si singulier qu’il ne pourra pas le vivre chez lui.

hotel-in-tree

Tree Hotel, en Suède

Qu’est-ce qu’on propose alors à l’usager ? Les architectes d’intérieur  proposent une approche nouvelle qui passe par un bousculement des repères spatiaux traditionnels.

Par ailleurs l’une des grandes tendances d’aujourd’hui est de personnaliser les lieux, contrairement aux anciennes habitudes de l’hôtellerie qui revendiquait la standardisation.

Les hôtels insistent alors sur la différenciation afin de marquer les esprits autant que possible grâce à la singularité de leur aménagement intérieur et à leur design, afin d’apporter une valeur ajoutée de taille à leur établissement.

Mama Shelter

Mama Shelter dessinés par P. Starck

1794_7_25h_HafenCity_ContainerAussen1

HafenCity à Hambourg

Les architectes d’intérieur travaillent également l’espace jusqu’à casser les codes classiques de l’hôtellerie et soumettent des installations qui ne correspondent pas au vécu traditionnel de l’usager.

L’aménagement de la chambre, l’emplacement du lit, de la salle de bains sont réinventés. Les espaces ne sont alors plus délimités et peuvent s’adapter aux envies des clients. Les architectes déplacent la salle de bains à l’intérieur même de la chambre. Une technique que l’on retrouve au Hi-Hotel de Nice, où Matali Crasset s’est vraiment amusée à lancer un défi aux codes de l’hôtellerie traditionnelle.

HiHotel

Hôtel Hi à Nice de Matali Crasset

Certains architectes se permettent les audaces les plus folles, comme ici au HüttenPalast à Berlin.

HüttenPalast

HüttenPalast, Berlin

Au Wanderlust à Singapour, le propriétaire de l’hôtel Loh Lik Peng, a donné carte blanche à quatre architectes d’intérieur différents en leur attribuant à chacun un étage afin qu’ils créent leur propre interprétation du style contemporain et du confort. L’agence Asylum a dessiné le lobby dans un style glam industriel et le restaurant bobo la Cocotte a rencontré un vif succès. Plus haut, 29 chambres varient de couleurs extrêmes imaginées par Phunk Studio et un noir et blanc minimaliste signé DP Architects, à un duplex unique en son genre (agence multidisciplinaire fFurious), garantie pour donner  des beaux rêves à ses occupants. Il décrit son hôtel  comme un “terrain de jeu pour adultes.”

D’ailleurs en allemand le Wanderlust exprime un puissant désir de voyage et de découvertes, une rupture avec son quotidien qui exprime bien la thématique de cette conférence !

D’autres font appel à la créativité des couturiers pour distinguer leurs hôtels et en faire des lieux uniques.

White-bedroom-of-Maison-Moschino

Hôtel Haute Couture : Maison Moschino à Milan

Vous souhaitez réagir sur cet article ? partagez l’une de vos expériences ? Vous avez une question ? N’hésitez pas à me contacter en m’envoyant un email







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant