Montée en gamme et en expertise

L’ÉDITION 2018 DU SALON EQUIPHOTEL OUVRIRA SES PORTES LE 11 NOVEMBRE AU PARC DES EXPOSITIONS DE LA PORTE DE VERSAILLES À PARIS SOUS LE SIGNE D’UNE MONTÉE EN GAMME ET EN EXPERTISE. CETTE ANNÉE, EXPOSANTS HAUT DE GAMME, ENTREPRISES TERTIAIRES ET SPÉCIALISTES DE LA DATA S’INVITENT AU SALON POUR PROPOSER AUX VISITEURS UNE APPROCHE « MULTISPÉCIALISTE » ET EXPÉRIENTIELLE DE L’HÔTELLERIE.

Votre poste de directeur du salon EquipHotel vous amène à côtoyer de nombreux acteurs de l’industrie hôtelière. Quelles tendances voyez-vous émerger, d’abord dans le domaine des nouvelles technologies ?

La data est au centre des évolutions technologiques récentes. Dans les faits, elle induit une « hypersegmentation » de la clientèle. Les hôteliers peuvent ainsi véritablement personnaliser l’expérience client. Dans l’hôtellerie de luxe notamment, le client souhaite dorénavant être connu : il attend que l’on soit au fait de ses goûts, de ses habitudes, mais aussi que l’on anticipe ses désirs et ses besoins.

Aujourd’hui, les nouveaux outils de gestion de la data (que les visiteurs trouveront au Pavillon 7.3 d’EquipHotel) permettent aux hôteliers d’accéder à cette « hyperconnaissance » du client, rendant possible un service parfaitement sur mesure.

La notion d’expérience a pris une place prépondérante dans le domaine de l’hôtellerie-restauration : comment cette tendance se manifeste-t-elle en pratique ?

Les clients vont désormais à l’hôtel pour vivre des expériences au sens large : faire du sport, se faire masser, boire un verre… Cela va de pair avec une véritable montée en expertise de l’hôtellerie, à tel point qu’elle devient un carnet de tendances et catalyse les innovations.

Je trouve que le sport notamment est en plein renouvellement : coachs stars, lancement de nouveau matériel dans les centres de fitness des hôtels, création d’abonnements pour des clients venant de l’extérieur…

Tout cela répond à une forte demande qui se caractérise aussi par une « hypersophistication » : le client ne veut plus simplement se faire masser. Il veut le soin du visage signature inspiré d’un savoir-faire traditionnel importé d’une petite province japonaise.

De manière générale, les hôtels deviennent des lieux de vie pour tous, et plus exclusivement pour les clients qui y séjournent. C’est une tendance qui transparaît avec le développement des bars à cocktails par exemple. Les meilleurs bars à cocktails de New York, de Londres ou de Paris sont situés dans des hôtels : Les Bains, le Hoxton, le bar à rhum qui va ouvrir en face du Monte Cristo…

C’est la même chose pour l’univers de la fête : l’hôtellerie contribue à définir les nouveaux codes du monde de la fête. C’est dans des hôtels que l’on trouve les meilleurs DJ, la meilleure programmation, les meilleurs mixologues. L’hôtellerie et en train de devenir un carnet de tendances, je trouve ça passionnant.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
  • LinkedIn

Le restaurant gastronomique du salon EQUIPHOTEL

Enfin, quelles évolutions notez-vous en matière de design ?

Dernièrement, je remarque que le luxe français et les grands palaces sont très influencés par la culture anglo-saxonne. Tous les hôtels qui ont ouvert à Paris récemment sont inspirés du design anglo-saxon : bois brut, laiton, design années 1950, esthétique très florale, qui est d’ailleurs liée à la tendance « veggie ». Ce sont des éléments de décoration que l’on voyait déjà à Londres et à New York, et qui arrivent maintenant à Paris.

Paris est en train de renouveler son parc hôtelier en intégrant des influences plurielles, plus hétéroclites. En tant que consommateur et en tant que Parisien, je trouve ça rafraîchissant.

Quelle est la place de l’industrie du luxe dans le nouveau paysage hôtelier qui se dessine avec ces nouvelles tendances ?

La définition du luxe évolue aussi. L’hôtellerie de luxe est devenue un précurseur et annonce les nouvelles tendances : les codes du luxe se diffusent dans toute la profession, que ce soit en matière de literie, d’expériences ou de divertissement. L’industrie du luxe influence tout le reste du marché. Cela induit une montée en gamme et une montée en expertise à tous les niveaux de l’hôtellerie.

 

EquipHotel est un salon international, mais il reste majoritairement français (80 % des visiteurs sont français) : il illustre donc dans une certaine mesure l’art de vivre à la française. Comment peut-on selon vous définir cet art de vivre typiquement français ?

En hôtellerie, c’est pour moi avant tout l’humain. Denis Courtiade, directeur de salle du Plaza Athénée, l’a mis en lumière dans l’univers de la restauration, et je pense que c’est la même chose dans un hôtel.

Ce que le client retient, c’est l’accueil, l’accompagnement, le service : réussir à réserver une table dans un restaurant toujours complet par exemple. Être connu et reconnu. En deux mots : l’implication et le dévouement du personnel d’accueil.

 

Avec EquipHotel, quel message voudriez-vous que l’hôtellerie du luxe retienne ?

Je voudrais leur dire que la sélection des exposants d’EquipHotel est en train de monter en gamme.

Pour ce qui est du design par exemple, des marques emblématiques italiennes et espagnoles vont faire leur première apparition sur le salon cette année. Nous avons fait appel à Laurent Delporte, expert de l’hôtellerie de luxe, pour créer un parcours visiteur entièrement dédié aux offres de services et produits dédiés à cette hôtellerie bien spécifique. (Cliquez-ici pour découvrir ce parcours)

Son expertise permet de mettre en valeur les acteurs majeurs de ce secteur au sein du salon EQUIPHOTEL.

La spécificité d’EquipHotel, c’est de correspondre à tous les standings hôteliers : de l’entrée de gamme (La Redoute, ANPM ou encore Maison du Monde) à l’hôtellerie haut de gamme avec des exposants comme Ligne Roset. Nous voulons continuer d’avancer dans ce sens avec une montée en gamme des prix et du savoir-faire.

J’espère que demain des artisans et des métiers d’art seront aussi présents au salon.

Et puis, EquipHotel met aussi en avant de plus en plus d’entreprises tertiaires, et plus seulement du retail.

Nous avons également cherché à proposer des animations et événements expérientiels et de grande qualité. La Casa de Luz imaginée avec Sandrine Alouf ou l’espace spa, développé avec Didier Knoll en collaboration avec la marque de design Vitra (présente à

EquipHotel pour la première fois), sont des lieux conçus pour inspirer les visiteurs.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
  • LinkedIn

Parcours Luxe exposant EQUIPHOTEL 2018 DELPORTE Hospitality

 

Le mot de la fin ?

Cette année, j’ai voulu qu’EquipHotel monte en gamme et invite à vivre une véritable expérience sur nos cinq pôles : restauration, design, bien-être, technologie et services. EquipHotel n’est plus un salon généraliste, c’est un salon « multispécialiste ». J’ai conçu des parcours expérientiels qui s’appuient sur l’actualité de chacun des pôles.

J’espère que les hôteliers vont venir chercher l’inspiration sur le salon. Nos statistiques révèlent en effet que 50 % des visiteurs ne viennent pas nécessairement pour acheter, mais aussi pour trouver de nouvelles idées pour la rénovation de leur établissement hôtelier.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
  • LinkedIn

DELPORTE Hospitality vous offre votre badge pour le salon, cliquez sur l’image

Laurent Delporte, expert de l'hôtellerie de luxe
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
  • LinkedIn

Laurent Delporte, éditorialiste et conférencier est un expert stratège du secteur de l’hôtellerie. Visionnaire, il apporte un nouveau regard sur l’hôtellerie au service des décideurs du secteur que cela soit au profit du développement de nouveaux projets ou de l’enrichissement de vision stratégique. Laurent a visité et audité plus de 400 hôtels à travers le monde et participé également à des enquêtes mystères pour contrôler la qualité des plus grands hôtels.

Merci de partager cet article auprès de vos amis :