DELPORTE Hospitality Conference à Maison & Objets

Olivia Putman

J’ai co-organisé avec le Journal des Palaces une table ronde sur le thème « Les mutations des rénovations des hôtels haut de gamme et des hôtels de luxe ”.

Olivia Putman, designer et directrice du Studio Putman, Max Flageollet, Directeur de ligne Roset Contracts et jean-Philippe Nuel designer et directeur de l’agence Nuel architecture & décoration d’intérieur ont été invités à participer à cette table-ronde.

Je vous propose de découvrir 3 entretiens avec ces personnalités autour des mêmes questions afin de partager leur point de vue. Je vous propose de lire celui d’Olivia Putman :

Biographie :

C’est en 2007, qu’Olivia devient directrice artistique du Studio Putman, un souhait de longue date de sa mère. Son premier chantier sera la rénovation de l’hôtel Morgans à New York l’hôtel qui a fait connaître Andrée. L’hôtel « Le rivage » à Hong Kong est inauguré par Olivia en 2009.

Depuis plus de trente ans, Le Studio Putman propose une approche singulière, une manière de définir de nouveaux enjeux, une façon originale d’appréhender les objets et les espaces, leur signification et leur emploi.

La renommée internationale du Studio a permis d’engager des partenariats féconds dans le monde entier. Ainsi des hôtels ont été signés à New York, Hong Kong ou Paris pour de grands groupes comme Ritz-Carlton, Sheraton ou Accor.

La polyvalence et les savoir-faire éprouvés du Studio Putman sont aussi plébiscités pour aménager des sièges sociaux, des espaces commerciaux, des résidences privées, ainsi que pour la création originale de nombreux objets et collections pour des marques prestigieuses comme Christofle, Lalique, Poltrona Frau ou Nespresso.

Le studio Putman a su, au fil des années, imposer une constance et une signature reconnaissable.

Quelle différences apportez-vous à un 4 étoiles et un 5 étoiles quand vous êtes en charge de sa rénovation. Quelles sont les différences en terme de produits et d’architecture ? Qu’est ce qui va changer concrètement dans la façon de refaire une chambre par exemple?

La différenciation entre 4 et 5 étoiles tient d’abord aux qualités structurelles d’un bâtiment qui autoriseront on non les modifications nécessaires à un changement de catégorie. C’est ensuite un arbitrage entre les différents critères et options qui satisferont l’attribution des étoiles.

L’esprit que l’on apporte au projet marquera aussi la différence. Comment faire évoluer l’existant et répondre aux aspirations de nos contemporains ? Cela impose d’être en veille permanente, d’observer et d’être à l’écoute. Tout évolue beaucoup et vite. Il faut comprendre ces évolutions, en faire la synthèse, et les ramener dans le dessin pour donner corps à des espaces ou des objets qui s’intègreront parfaitement dans l’environnement des décennies à venir.

Sofitel Paris Arc de Triomphe
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn

Sofitel Paris Arc de Triomphe

Je viens de finaliser la décoration intérieure du Sofitel Paris Arc de triomphe. Pour rendre cet établissement attractif, il fallait créer un cadre élégant et moderne dans lequel des individualités de nationalités différentes allaient séjourner. Je me suis mise à la place de ces voyageurs les imaginant tantôt en voyage d’affaires, tantôt en vacances ou en week-end amoureux. Il fallait que le lieu unique que j’étais en train de concevoir soit modulable pour être ressenti comme du sur-mesure par chacun d’entre eux.

En quoi le développement durable vous influence dans le choix des matériaux et dans le design de l’hôtel ?

L’écologie n’est pas qu’une affaire de politique et de haute sphère. En tant que designer je peux choisir des matériaux éco-responsables. Il est important de travailler avec des experts pour réduire la consommation d’énergie en améliorant l’isolation thermique ou un choix pertinent de sources d’éclairage.

Ma plus grande préoccupation est la préservation de l’eau, mon élément favori. L’utilisation de la vapeur pour le nettoyage des salles de bain a été un des axes novateurs du Sofitel Paris Arc de triomphe. C’est un moyen efficace d’économiser l’eau et de minimiser l’utilisation des détergents. J’aime l’idée que ce nouvel outil préserve aussi la santé des femmes de chambres moins exposées aux produits toxiques.

Comment peut se traduire l’art de recevoir à la française dans la rénovation ou la construction d’un hôtel ? En quoi l’art de recevoir à la française peut-il influencer l’architecture ? Avez-vous un exemple ?

DESIGN
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn

Design Putman

« L’art de vivre à la française » est une expression presque galvaudée à force d’être employée mais elle demeure néanmoins évocatrice, presque enchanteresse. Il s’y révèle à la fois des valeurs, des habitudes, une manière d’être, de vivre et de penser.

On y retrouve une certaine valeur de l’hospitalité, un attachement à l’amabilité qu’il nous faut toujours fouiller, réinventer, en imaginant sans cesse des formes nouvelles qui nous rassemblent.

Alors que tout parait s’uniformiser, que les intérieurs se ressemblent de plus en plus, que la pure fonctionnalité dévore la beauté, il me semble impératif d’imaginer de nouveaux décors, de nouveaux espaces qui contreviennent à un goût international aseptisé.

 

Merci de partager cet article publié sur DELPORTE Hospitality MAG auprès de vos amis :

Tags: , , ,