Art de recevoir mauricien rencontre l’art de recevoir à l’italienne.

J’ai rencontré Rocco Bova, Directeur général de l’hôtel Saint Régis de l’Ile Maurice. Italien, il fit depuis quelques années à l’Ile Maurice où il a apporté son savoir faire hôtelier dans différents hôtels de l’ile. Aujourd’hui, il est à la tête ce très bel hôtel qui vient d’ouvrir. Saint Regis est la marque luxe du Groupe Starwood. Il est intéressant de voir comment chaque directeur d’hôtel transmet son savoir-faire et une part de sa culture. Cela créé forcement des influences et des sources d’inspiration pour chaque collaborateur et créant ainsi un art de recevoir sans cesse revisité.

Quel est pour vous l’art de recevoir à l’italienne ?

En Italie, les hôteliers traitent les clients comme s’il s’agissait de membres de la famille. Ils sont reçus comme des amis. Il y a une interaction très conviviale même dans les hôtels haut de gamme. C’est surtout le contact humain qui fait l’art de recevoir à l’italienne. L’Italie est une très bonne école pour tous ceux qui veulent apprendre à exécuter un bon service.  Avec un grand sourire, le service est plus facile. J’ai pu travailler dans tous les pays du monde grâce à cette école italienne qui apprend à être agréable, accueillant et chaleureux avec le client.

art de recevoir mauricien

Hôtel Saint Régis à l’Ile Maurice

Quel est l’art de recevoir Mauricien dans l’hôtellerie ?

L’île Maurice n’est exposée au secteur hôtelier que depuis 40 ans. C’est très peu. C’est pour cela que de nombreux directeurs d’hôtels sont des expatriés. Ils amènent une certaine expertise. Les mauriciens sont cependant les premiers en contact avec le client. Ils sont chaleureux, toujours avec un grand sourire. Le client est reconnu d’un signe de tête et d’un sourire. La chaleur et la sincérité du mauricien sont vraiment les fondements de leur art de recevoir.

art de recevoir mauricien

Hôtel Saint Régis à l’Ile Maurice

Comment vivez-vous au quotidien cet art de recevoir mauricien ?

En fait il est très similaire à l’art de recevoir italien. Je me sens mauricien désormais. Je vis ici, ma famille est ici, je suis intégré à la vie mauricienne. Les italiens et les mauriciens parlent forts. Aussi, nous sortons toujours en groupe. Les italiens et les mauriciens ont plusieurs points communs au niveau culturel. Ils adorent faire la fête et se retrouver à plusieurs. Les deux cultures comptent des danses très entrainantes. Cela peut paraître étonnant mais je trouve beaucoup de similarités entre celles-ci. C’est peut-être ce qui m’a donné envie de rester ici et ce qui m’a permis de m’intégrer aussi bien.

En Asie par exemple, c’est totalement différent, il y a un raffinement plus marqué certes, mais trop de distance dans le service avec le client. Il n’y a pas, ou très peu, de familiarité avec le client. Ici nos clients reviennent chaque année aussi parce que le personnel est proche d’eux. Nous ne sommes peut-être pas parfaits, mais c’est tellement sincère que les clients sont ravis. Cet hôtel n’a que deux ans et pourtant les gens y reviennent déjà et y prennent leurs habitudes et leurs marques. C’est le premier et le seul Saint Régis dans l’Océan Indien.

 







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(2) Commentaires
  1. Salutation, j’ai trouvé votre article qui est productif. Seulement, je n’ai jamais pu réaliser un voyage à l’île Maurice.

  2. L’art de recevoir Mauricien est une meilleure technique pour fidéliser les clients. Quand les clients sont très bien accueillis, ils se sentiront à l’aise… Les Asiatiques, quant à eux, ont leur propre culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *