Les hôtels Barrière

J’ai rencontré récemment Dominique Desseigne au Fouquet’s à Paris. J’ai été heureux de le rencontrer pour partager avec lui sa vision de l’art de recevoir. Nous avons évoqué aussi les rénovations en cours des Hôtels Barrière.

Qu’est-ce que l’art de recevoir à la française pour vous et au sein des Hôtels Barrière?

C’est donner son cœur aux clients, faire en sorte que le client se sente bien chez vous comme s’ il était chez lui. Mais c’est aussi lui donner de l’amour avec des attentions dans un service léger, jamais  oppressant ni intrusif. Au final, c’est être proche de ses clients tout en restant à sa place.
Tout ceci est un esprit, avec lequel nous accueillons nos clients, dans nos restaurants, nos hôtels et nos casinos. C’est tout particulièrement vrai à l’étranger, où notre art de recevoir s’exprime  à l’Hôtel & Ryads Naoura Barrière à Marrakech. C’est notre signature et notre différence.

Quel est le point commun de tous les Hôtels Barrière ?

Les hôtels Barrière ne sont pas normés, dans le sens où il n’y a pas de rigidité au sein même des établissements de notre Groupe : chaque hôtel a son caractère, son patrimoine, son atmosphère. Nous sommes des artisans du sur-mesure, à l’inverse des grandes chaines hôtelières standardisées qui sont coincées dans leurs propres normes, ce qui est normal car cela fait partie de leur culture.  Chez nous, les établissements sont plus petits, plus familiaux, plus personnalisés, nous souhaitons que le directeur de l’établissement soit considéré comme le maître de maison, c’est ce que nous cherchons à exprimer dans nos hôtels Barrière.
Je n’ai pas souhaité classer mes hôtels sous le label Palace pour des raisons économiques. Dans certains d’eux, j’ai 40% du chiffre d’affaires qui provient de conventions d’entreprises. Compte tenu du contexte de crise, il n’est pas envisageable pour un grand nombre d’entreprises de tenir des événements dans des établissements affichés Palaces. A Paris, je ne peux pas demander la distinction Palace pour l’Hôtel Fouquet’s Barrière, et ne pas la demander pour les autres : c’est une logique qu’il faut assumer jusqu’au bout. A Cannes, j’ai pris le leadership sur la Croisette et si l’Hôtel Majestic Barrière devenait Palace, je risquerai de perdre des clients.

 

suite_royale_hotel_Naoura

Suite Royale à l’Hôtel & Ryads Naoura Barrière à Marrakech

Retrouvez aussi :

Dominique Desseigne : Projet et rénovation au sein du Groupe Barrière 2/2







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant