César Ritz, l’art d’innover et de créer l’exclusivité

César Ritz disait « je rêve d’une maison à laquelle je serais fier d’attacher mon nom ». Que dirait-il aujourd’hui de la nouvelle rénovation de l’hôtel qu’il a fondé ? Cet homme qui a tant innové dans l’hôtellerie de luxe et qui a codé l’univers des Palaces. C’est le premier à avoir installé une salle de bain avec l’eau courante et des WC indépendants dans les chambres de l’hôtel Ritz Paris. Il a également équipé les chambres en électricité. Sur le plan des nouvelles technologies, il a souhaité mettre le téléphone dans toutes les chambres. Au bout de quelques années, l’hôtel a été imité, il était devenu tendance de réaliser des salles de bain dans les chambres et des WC séparés. Au fil des années, la tendance est devenu pérenne. Monsieur Ritz était un visionnaire et savait se projeter dans les années à venir.

Imaginez bien qu’à l’époque, ces apports dans l’hôtellerie constituaient une révolution incroyable. Ils ont même impacté notre habitat en général. C’est pour moi l’un des éléments fondamentaux de l’hôtellerie de luxe : savoir se réinterpréter et proposer l’excellence à tous les niveaux. Cela veut donc dire aussi être capable d’apporter ce qui se fait de mieux et ce avant les autres. Un Palace doit être visionnaire.

Sur le plan de la gastronomie, César Ritz s’était associé avec le célèbre Auguste Escoffier et à eux deux ils innovèrent aussi dans la réalisation des menus par exemple. Ils ont créé le menu à la carte où il est possible de choisir parmi plusieurs entrées, plats et desserts. C’est juste une évidence pour nous aujourd’hui mais à l’époque il s’agissait d’un grand changement.

L’hôtellerie de luxe est toujours une source d’inspiration pour l’ensemble de l’hôtellerie et aussi pour d’autres secteurs. Et les Palaces français sont très regardés dans le monde pour insuffler un nouveau regard.

Le Ritz By night

Alors, qu’en est-il aujourd’hui au Ritz ?

La capacité d’innover est donc l’ADN du Ritz, ou tout du moins devrait en faire partie.  Il y a 10 Palaces à Paris et de nouveaux vont être désignés dans les prochaines années.

Il est important dans cet univers de se différencier, d’apporter une autre vision de l’art de recevoir, un autre regard sur la conception d’un hôtel. Il faut se réinventer dans l’excellence. La dernière rénovation de l’hôtel Le Ritz reste classique et égale à l’avant dernière rénovation qui remonte aux années 80. Il y a beaucoup de ressemblances et la décoration est la même. Pas de changement de peur de heurter sa clientèle. Pourtant celle-ci évolue et aspire à autre chose. 

La France a cette chance d’avoir de nombreux talents dans tous les domaines et fait preuve d’une grande créativité qui fait sa renommée dans le monde entier. Le secteur de l‘hôtellerie, le monde des architectes portent un regard bienveillant sur ce qui se fait en France. Nous avons cette chance de pouvoir influencer cet art de recevoir dans le monde.

Le Ritz a fait le choix inverse : rester dans la pure tradition et rénover à parfaitement à l’identique. L’hôtel a été refait comme au bon vieux temps et magnifiquement bien restauré. Ils ont même fait le choix de conserver 80 % du mobilier (consoles, fauteuils, tables de chevet… et bien d’autres éléments). A l’inverse, l’hôtel Le Crillon, a Rosewood hotel a apporté une touche de modernité exceptionnelle dans leur écrin historique sans dénaturer l’âme de l’hôtel. Il en est de même au Plaza Athénée. Il sera intéressant de voir également le comportement des nouvelles générations X et Y qui séjournent dans ces hôtels. seront-ils attirés par une touche de modernité (tout semble le penser) ou plutôt le respect de la pure tradition. 

L’entrée de l’hôtel Le Ritz







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *