Style et design — 7/05/14

Hôtellerie Haute Couture

J’ai eu le plaisir d’animer  une table ronde au Salon Maison et Objet sur le thème : « L’hôtellerie Haute Couture », en présence d’Isabelle Miaja, Architecte Designer, Geoffray Maugin, Directeur marketing Sofitel et Giovanna Golnelli, responsable marketing Fendi Maison en Janvier dernier.

Nous avons abordé différentes thématiques que vous retrouverez dans cette interview d’Isabelle Miaja. Isabelle a réalisé de nombreux hôtels en Asie et au Moyen-Orient. Elle revisite les codes français, européens et s’ouvre à la culture locale. Je vous laisse découvrir ses magnifiques réalisations et je suis sûr qu’elle réalisera des hôtels très prochainement en Europe.

Isabelle Miaja

Isabelle Miaja

Etes-vous d’accord avec l’idée qu’il faut des lieux qui ne ressemblent plus à des hôtels dans la mesure où le client recherche davantage l’évasion, une expérience unique, et du changement. Il a envie d’être étonné et d’être « ailleurs que chez soi ».  

Je pense que la notion d’hôtel est en train de changer. Ce n’est plus un endroit où l’on va pour dormir. C’est un espace transitoire durant un temps de travail, ce changement est très clair, spécialement pour les hôtels en ville. Ce sont ces hôtels qui changent le plus dans la démarche artistique et utilitaire. A l’opposé, les hôtels de loisirs ont toujours eu le sens de l’évasion par leur environnement, même si cela n’était pas aussi poussé que les hôtels que nous réalisons aujourd’hui. Il est certain que l’hôtel a changé et est devenu un espace public où l’univers créé doit séduire, inspirer, étonner et surtout donner envie d’y retourner. Fidéliser est le principal objectif, car chaque hôtel donne à son client un sens d’appartenance par son service et son ambiance.

Singapore So

Sofitel SO Singapour

 

Finalement, comment cassez-vous les codes pour désacraliser les différents espaces d’un hôtel ?

Casser la notion de l’hôtellerie telle qu’elle était conçue autrefois fait partie de la démarche des architectes d’intérieur, ainsi que de tous les corps de métiers impliqués. Nous répondons à la demande d’une clientèle qui change constamment. L’hôtelier doit non seulement satisfaire mais aussi devancer les aspirations de ses clients dans tous les domaines pendant leur séjour. Tout est passé en revue ! Du lever au coucher, nous devons étonner, faire rêver, instruire (art et culture) et conforter par tous les moyens possibles. Les expériences sont multipliées et magnifiées. Le « Chez soi…à l’hôtel » ne correspond plus au nouveau schéma clientèle, notre nouveau moto est  » Encore mieux que chez vous… » à tous les niveaux, que ce soit au restaurant, dans la salle de bain ou les espaces de séminaires. C’est un travail énorme de recherche et d’inspiration, car nous devons suivre tout ce qu’il y a de plus pointu sur le marché de la consommation (media, musique, électronique, gadget, visuel et audio). La mode et les tendances pénètrent aussi l’hôtel et inspirent un engouement qui traverse notre univers hôtelier. Elles le transforment tant sur la forme que sur le plan fonctionnel.

Nous ne sommes plus des architectes d’intérieur mais des créateurs de savoir-vivre « home away from home ».

L’hôtel de loisirs, quant à lui, se doit de magnifier l’expérience du voyage et du magique en donnant corps au rêve d’aventure et de repos. Le besoin de nature et de naturel est une demande constante.

Boulevard

Sofitel SO Singapour

 

La notion d’hôtel « Haute couture » est de plus en plus présente dans l’hôtellerie et tout particulièrement en matière de boutique hôtel. Quelle est votre vision de la Haute couture dans l’hôtellerie ? Comment intégrez-vous l’art  dans votre travail ?

Le mariage « Haute couture et hôtellerie » est le résultat des changements considérables que traverse le monde hôtelier. La logique jusqu’ici était la suivante : un hôtel devait rester « actuel » pendant de nombreuses années en restant dans le classicisme,   son ambiance intérieure était renouvelée tous les sept à dix ans, sinon plus. Le cout élevé des rénovations était lié à des ressources attendues sur le long terme.

A présent, le monde hôtelier s’adapte au changement des demandes de la clientèle, plus ludiques, moins exclusives, ouvertes à un monde de changements constants, où les paramètres se mélangent à une vitesse fulgurante. La compétition dans l’étonnement, le décalage et les clins d’œil mènent le monde hôtelier dans une danse de plus en plus rapide.

Le concept saisonnier remplace l’idée de pérennité, concept qui correspond à notre monde actuel de mode, d’électronique etc.…. Nous suivons les « vogues » ce qui entraîne tous les corps de métiers dépendants de l’hôtellerie. Les salons se suivent et exposent les tendances en couleurs et matériaux. Les usines inventent de nouvelles techniques de manufacture. Nous sommes aujourd’hui aussi dépendants des perceptions de « mode » hôtelière que les créateurs de mode le sont en matière de vêtements.

Travailler avec un grand nom comme Karl Lagerfeld sur un emblème qui a joint son nom à un concept « boutique », montre bien que la « mode hôtelière » est née et nous ne sommes qu’au commencement d’une révolution du design hôtelier. En tant qu’architecte d’intérieur, cette notion de mode et de Haute couture est à la base de nos créations. Nous nous inspirons du monde d’aujourd’hui dans les nouveautés mais aussi dans le renouveau de l’ancien. Tout est matière à exploration pour donner notre « patte créatrice » à un projet d’hôtel, chaque hôtel aujourd’hui se veut unique et signe d’un cachet authentique! Les nouveaux « perennials » sont nés!

La partie artistique de l’hôtel a aussi sa cote « cachet ». Nous ne nous contentons plus comme dans les décennies précédentes, d’apposer des « lithos » sur les murs des chambres et des espaces publics. Notre équipe, chez Miaja, a son département « Art » où recherches et collaborations sont établies dès le début du projet, le budget « Art » existe en tant que division propre. Si la mode est venue flâner dans nos corridors, nos chambres et espaces publics, l’art, lui, a pris possession de nos murs et nous parlons maintenant d’ « installations » de pièces d’art dans nos hôtels. Nous les créons d’après notre démarche artistique et trouvons des partenariats qui conviennent à chaque projet.

Je suis heureuse de travailler avec toutes sortes d’artistes et de créateurs, cela crée une fusion d’idées qui mènent à des résultats étonnants et inspirants. Couturiers, artistes, artisans sont tous une source constante dans notre imaginaire hôtelier.

Mumbai1

Sofitel Mumbai

 

Mumbai

Sofitel Mumbai

 

Pour plus d’informations, notamment tarifaires sur le Sofitel SO Singapour, cliquez-ici.

Pour plus d’informations, notamment tarifaires sur le Sofitel Mumbai, cliquez-ici.







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant