Optimisme à tous les égards

A l’occasion de la 3ème édition du Printemps de l’Optimisme se tenant à Paris les 18 et 19 mars 2016, j’ai eu le plaisir de rencontrer Thierry Saussez, fondateur de cette belle manifestation empreinte de positivisme et forte de nombreuses conférences visant à favoriser le dynamisme des entreprises, tous secteurs confondus.

J’ai souhaité m’entretenir avec lui sur l’importance de l’optimisme dans l’art de recevoir et dans les métiers de services.

Optimisme

Quelle est votre définition de l’art de recevoir à la française?

L’art de recevoir à la française, ce sont deux choses qui se combinent et s’inscrivent dans la lignée des valeurs de l’optimisme.

La première correspond à une idée de partage : partager du plaisir, de la joie, du bonheur, et faire fonctionner à la fois le travail des zygomatiques, tel que la réception, l’accueil, le sourire, et celui de la réflexion quant au plaisir des papilles lors de la dégustation ; ce, qu’il s’agisse d’une cuisine simple ou élaborée.

La seconde concerne le respect d’autrui, qui commence par une bonne estime de soi. Car au fond, recevoir, partager, et diffuser des émotions positives, c’est à la fois se respecter soi-même, c’est-à-dire utiliser toutes ses capacités personnelles de relation, de convivialité, et de capacité d’accueil, et en même temps, respecter les autres.

Ces deux fonctions sont infiniment plus complètes que nous ne le pensons généralement puisque toutes les études scientifiques montrent aujourd’hui qu’elles alimentent nos neurones et montent jusqu’au cerveau afin de faire naître en nous des émotions positives qui déclencheront ensuite toute une kyrielle de neuromédiateurs et d’hormones telles que l’ocytocine, la dopamine, et les endorphines, nous installant dans un sentiment de sécurité, de bien-être, et de plaisir partagé.

Ainsi, cette ouverture vers autrui et cet art de recevoir sont excellents pour notre santé, notre moral, ainsi que pour l’image que nous renvoyons aux autres.

Est-ce que vous pensez que notre art de recevoir est porteur d’optimisme dans le monde ? Est-ce qu’il est perçu comme cela aussi à l’étranger ?

A travers l’image que nous donnons de nous-mêmes et l’image que la France donne d’elle-même, je pense que tout ce qui touche au monde de la cuisine, de la table et de la gastronomie (je parle de la gastronomie dans toutes ses dimensions : grande cuisine, cuisine régionale etc…) équilibre très bien l’image un peu néfaste que nous avons d’être des râleurs jamais contents et qui pourrait créer plutôt des émotions négatives.

Et pourtant, notre image de pays de la gastronomie, nos terroirs, nos vignobles, nos paysages, et nos restaurants, dont les traditions remontent à très loin dans l’histoire de la France, sont évidemment parmi les plus forts et les plus significatifs, et permettent d’équilibrer des côtés qui sont jugés plutôt plus négatifs.

Optimisme

De nombreuses animations autour de l’optimisme et d’énergies positives

 

 

Pensez-vous que les hôteliers, et tous les acteurs au sens large de l’hôtellerie, ont raison d’être optimistes ?

Aujourd’hui, pour être artisan, entrepreneur, chef cuisinier, patron de restaurant, d’hôtel, et de toutes les formes d’accueil possible, il faut s’armer de courage et d’optimisme :

Les difficultés sont une réalité parce que les marchés ne se gagnent jamais d’avance et les clients non plus ; et parce que le moindre drame collectif peut être à l’origine de semaines délicates où les gens sortent moins et où le pessimisme ambiant est encore plus fort… Cela nous rappelle que l’optimisme n’est pas tellement fait seulement lorsque tout va bien mais aussi lorsqu’il faut mobiliser de l’énergie positive.

Tous les acteurs du domaine de l’hôtellerie en général savent très bien « que la vie est belle à proportion qu’elle est féroce ». C’est à dire qu’au fond, ils possèdent une pleine connaissance de ce qu’est le bonheur de l’accomplissement lorsqu’ils traversent des difficultés et des épreuves.

Optimisme

Un colloque et de nombreuses animations autour des valeurs de l’Optimisme

 

Finalement, on peut dire que la gastronomie française est complètement liée à l’optimisme ?

Oui je pense que c’est très probablement le cas, notamment si vous y ajoutez l’idée que le respect des autres commence par l’estime de soi et que le partage de la convivialité procure des émotions positives, vous vous apercevez que vous êtes dans un domaine assez complet auquel j’ajoute une 3ème dimension qui est une valeur de l’optimisme : l’idée de la soif d’apprendre, de la découverte, et de la curiosité, générant une recherche de saveurs et de plaisirs gustatifs (que ce soit d’ailleurs dans la domaine culinaire ou dans nos vies personnelles).

Nous pouvons ainsi déterminer trois grandes valeurs : la curiosité, le respect des autres, et l’estime de soi. Si l’on ne s’estime pas soi-même, on ne peut pas utiliser toutes nos capacités. Et puis, la convivialité, le plaisir partagé et les émotions positives font partie de l’univers de l’optimisme.

Je rajouterais en plus l’idée de l’engagement : dans le milieu de la gastronomie et de la cuisine, il y a aujourd’hui énormément de chefs qui s’engagent dans la formation des jeunes, et dans le soutien de publics en difficultés, nous offrant un bel exemple de citoyenneté et d’engagement.

 

Dernière question, plus générale : est-ce que l’optimisme, c’est une valeur pour l’univers du luxe ?

Oui, absolument. Car c’est le luxe correspond à l’une des images de la France qui dans le monde, demeure un symbole d’excellence et de raffinement.

De nombreuses personnes font à un moment ou à un autre dans leur vie, un arbitrage, pour faire le voyage dont ils ont envie, le grand dîner qu’ils ne peuvent pas s’offrir tous les jours, ou le bijou de leurs rêves, ce souvent lors de grandes occasions.

Pour la majeure partie d’entre eux, vivre ce rêve est accessible une fois de temps en temps. Mais lorsqu’ils le vivent, ils peuvent atteindre cette dimension de luxe et apprécier alors une image beaucoup plus positive de leur vie et de leur avenir ; car il s’agit d’un rêve qui devient réalité, et ça, c’est absolument formidable.

Retrouvez la Table de l’Optimisme au sein du Printemps de l’Optimisme ,

C’est LE rendez-vous des gourmands : découvertes ludiques dans la balade gourmande, dégustations et démonstrations culinaires, présentations d’innovations, il y en aura pour tous les goûts et pour tous les talents ! Participez aux balades gourmandes animées par Sodexo, l’Ecole Lenôtre et la Maison Colom (vendredi à 12h30 et 15h30 / samedi à 11h00, 12h15, 13h30, 15h45 et 17h00) et assistez aux démonstrations et dégustations en continu du Risotto au Parmesan et Truffe Blanche et de la Saint Jacques aux agrumes et saveurs du Japon, par l’Ecole Ferrandi Paris et Rungis Marché international.

Inscrivez-vous ici : http://printempsdeloptimisme.teamresa.net/?visitrefer=public

Optimisme

Thierry Saussez







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *