EXPERTISE — 20/10/17

Se différencier parmi les hôtels 5 étoiles : être Palace ou le devenir ?

Quel avenir pour la classification Palace ?

En 2017, nous avons aujourd’hui 23 Palaces en France et tout laisse à penser que la liste va continuer de grossir. Il y a d’un côté les Palaces qui ont marqué notre histoire avec un service extraordinaire depuis des lustres, et les nouveaux arrivants fraichement élus « Palace » qui sont aux balbutiements de leur histoire. Certains d’entre-eux sont même ouverts uniquement quelques mois dans l’année.

Atout France semble connaitre un succès pour l’obtention du label Palace. Chaque année de nouveaux impétrants postulent pour l’obtenir. Certains l’obtiennent, d’autres pas. Nous connaissons uniquement les lauréats. Ce label Palace est uniquement réservé aux hôtels qui sont déjà classé 5 étoiles. C’est donc une distinction suprême dans l’hôtellerie. Nous n’avons pas encore assisté en France à un hôtel s’autoproclamant 7 étoiles. Dans le monde, c’est le cas. Il y a quelques hôtels qui se disent 7 étoiles (je fais allusion à deux hôtels que j’ai visité, le Pangu 7 Star Hotel Beijing et l’hôtel Le Burj Al-Arab à Dubai).

Le Plaza Athénée, l'un des premiers hôtels 5 étoiles emblématiques de Paris à être classé Palace

Le Plaza Athénée, l’un des premiers hôtels 5 étoiles emblématiques de Paris à être classé Palace

 

A ce jour aucun pays dans le monde a développé cette spécificité française. Nous pouvons nous interroger sur la valeur de ce label si la liste d’hôtel continue de s’agrandir sans cesse. Rappelons que le luxe c’est l’exclusivité, la rareté et l’extraordinaire. Que deviendra ce label s’il y a une trentaine de Palaces en France ?

Derrière ce label, il y a des enjeux de reconnaissances, de commercialisation, de distribution. Les hôtels 5 étoiles connaissent des difficultés tout comme les hôtels avec le label Palace. Il est nécessaire de promouvoir nos plus beaux établissements dans le monde afin de faire venir la clientèle. L’hôtel Le Crillon va ouvrir dans quelques mois et l’hôtel Le Ritz est ouvert depuis moins d’une année. Nous pouvons nous demander si ces deux hôtels postuleront pour obtenir le label dans la mesure où les hôtels labélisés sont très hétérogènes et nombreux. Le Ritz et le Crillon sont deux hôtels très anciens jouissant d’une réputation internationale et sont aux yeux de tous et de leurs clients en particulier des Palaces sans aucun doute. Alors à quoi bon de solliciter demain ce label ? Le Lutetia encore en rénovation ambitionnerait de devenir un Palace. (Rappelons qu’avant sa rénovation plus que nécessaire, il se communiquait en tant que le Palace de la rive gauche sans disposer de la classification Palace). Là encore, il sera intéressant de voir ce qu’il fera après son ouverture. Rappelons ici qu’il faut une année après une rénovation pour candidater au label Palace. En toute logique, c’est en 2017 que le Ritz devrait postuler par exemple. Si l’hôtel ne postule pas à ce label, nous pouvons s’interroger sur l’avenir de ce label et imaginer ce que feront les autres ….

J’ai échangé sur ce thème avec François Delahaye, directeur des Opérations de la Dorchester collection et qui a participé à la création de ce label en 2009 et 2010.  Je vous invite à retrouver nos échanges sur le contexte de la création de ce label et sur son évolution. 

Francois Delahaye (c) antoine baralhe

Francois Delahaye, DG de la Dorchester collection

Le Label Palace s’est désormais bien développé, que pensez-vous de son évolution ? Qu’est-ce qui définit vraiment un Palace aujourd’hui ?

J’ai eu cette discussion avec Christian Mantei, Directeur général d’Atout France avec qui j’ai participé à créer ce label. Je pense qu’il faut reprendre le contexte de l’hôtellerie qui a amené l’Etat français a créé une nouvelle classification.

En France, nous étions le dernier pays, en 2009, à avoir des hôtels 4 étoiles luxe maximum. A l’époque, je m’étais battu avec d’autres directeurs d’hôtels pour que l’Etat Français mette en place une nouvelle classification pour distinguer des hôtels en 5 étoiles. J’ai été d’une grande candeur face à la machine de lobbying extraordinaire du groupe Accor Hotels. Ils ont réussi à faire passer tous les Novotel et Mercure en 4 étoiles, alors que c’était le plus beau concept de 3 étoiles qui existait au monde, et cela aurait dû le rester.

De fait, les hôtels Sofitel sont devenus 5 étoiles, et cela a tiré vers le bas tous les investissements incroyables que nous avons eu. Je me suis donc battu pour mettre en place quelque chose, une catégorie supplémentaire pour montrer l’excellence de certains hôtels. Le gouvernement a fini par mettre en place le label Palace. Cependant, ils ont jugé bon de le mettre non pas comme une classification supplémentaire, mais comme un label, et de le faire régir par un groupe de célébrités.

Aujourd’hui, un Palace est un hôtel qui doit donner le sentiment de vivre un instant rare, unique. Cela peut provenir de la splendeur du bâtiment, une décoration griffée par un décorateur de renom, la proximité avec les boutiques les plus tendances et luxueuses. Les Palaces sont souvent situés près des monuments historiques avec un charme particulier.
Le service est essentiel, et chaque Palace doit avoir un ratio employé/chambre de 3 collaborateurs minimum par chambre. Mais pourtant, je reste dubitatif sur le classement. Le gouvernement français fait prendre au label Palace une inclinaison avec laquelle je me détache quelque peu.







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte A

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *