Style et design — 19/06/14

Les œuvres de Vincent Beaurin

Il est toujours intéressant et important d’apporter du sens dans la décoration d’un hôtel. C’est un lieu formidable pour laisser libre cours à l’expression d’un artiste. Ses œuvres permettront aux clients de s’évader, de créer un imaginaire, et de proposer des sources d’inspiration. Qu’il s’agisse d’un hôtel en centre-ville ou en bord de mer, l’art contemporain sublime expérience client.

LVMH s’est lancé dans l’hôtellerie, en créant la marque Cheval Blanc. Ce groupe est très sensible à l’art contemporain. Son président, Bernard Arnault, est un grand amateur d’art et de culture ; il entreprend de nombreuses actions de mécénat pour valoriser l’image du groupe LVMH. Actuellement, le groupe LVMH prépare l’ouverture du musée de la fondation LOUIS Vuitton pour la création. Ce bâtiment se trouve dans le bois de Boulogne à Paris. Il n’est donc pas étonnant, de retrouver cet intérêt de l’art contemporain dans les hôtels le Cheval Blanc.

Un cercle de plénitude au Cheval Blanc Randheli Resort aux Maldives.

LVMH a fait appel à l’artiste Vincent Beaurin pour réaliser deux œuvres maîtresses dans cet hôtel. Tout d’abord, le client est accueilli  par « Arch », une œuvre monumentale en cuivre installée dans l’eau. Cette œuvre est l’alter ego du cheval de Bruno Peinado au Cheval Blanc de Courchevel.

Ensuite, le client retrouve une seconde œuvre, appelée Couronne, disséminée dans les 46 villas de l’hôtel. Il s’agit d’une œuvre de 46 spots de couleurs qui explorent les richesses d’un large spectre chromatique pour produire un effet à la fois stimulant et imposant. Fait de sable de marbre et de quartz, chaque spot est unique et révèle de fascinantes couleurs.

Vincent Beaurin, nous explique : « Dans chaque villa, un spot est disposé dans l’axe exactement de l’entrée, à l’autre extrémité de la nef, juste au dessus d’un grand bain qui rappelle intimement, que tout ici est fondé sur l’eau, une eau lustrale, comme j’identifiais mes spots aux atolls circulaires, survolés par l’hydravion qui me conduit à Randheli ».

Le point commun des deux œuvres ..

La forme du socle de la statue est comparable à celle des spots. Arch et Couronne partagent la même matrice ou base. Pour Arch, elle est posée horizontalement sur quatre piliers symboliques. Pour les spots, elle est suspendue verticalement.

Pour Vincent Beaurin : « Arch et Couronne dialoguent comme l’arbre et les fruits de l’arbre, toute une astronomie »

Sur le plan hôtelier, nous pouvons nous interroger sur l’entretien de ces œuvres d’art dans des pays où la température avoisine les 30 degrés sans oublier l’eau salée qui ne doit pas faciliter l’entretien. Il est nécessaire de former les équipes et tout particulièrement les femmes de chambres pour tout ce qui concerne leur nettoyage. Il sera intéressant de voir combien de temps ces œuvres garderont toute leur splendeur. A suivre …

Vincent Beaurin au Cheval Blanc

Vincent Beaurin

Vincent Beaurin au Cheval Blanc

Un cercle de plénitude au Cheval Blanc Randheli Resort aux Maldives

Loft-Villa-at-Cheval-Blanc-Randheli-Maldives-bathroom

Un cercle de plénitude au Cheval Blanc Randheli Resort aux Maldives

Vincent BEaurin Cheval Blanc Maldive Laurent Delporte

Une villa au Cheval Blanc Randheli Resort aux Maldives

 

Vous souhaitez réagir sur cet article ? partagez l’une de vos expériences ? Vous avez une question ? N’hésitez pas à me contacter en m’envoyant un email en cliquant ici.

Pour plus d’informations, notamment tarifaires, cliquez-ici.







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant