Restauration — 22/09/15
374x50

Logo Fête de la Gastronomie

Fête de la gastronomie au cœur de l’art de recevoir à la française

J’ai rencontré récemment Sophie Mise le Bouleise, Commissaire Générale de la Fête de la Gastronomie qui lance cette année la 5 ème édition qui se tiendra les Vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 septembre 2015 dans toute la France. Connaissez-vous cet événement ? Allez-vous y participer ? Comment ? Je vous invite à le découvrir ci-dessous et à consulter le programme des événements à la fin de mon interview avec Sophie Mise le Bouleise. 

Pouvez-vous nous présenter la « fête de la Gastronomie » ?

La fête de la Gastronomie a plusieurs objectifs. Dans un premier temps, elle s’adresse au grand public de tout âge et couches sociales. Les événements de la fête de la gastronomie proposent des découvertes, du partage et de la convivialité. Les visiteurs découvriront une forme d’expérimentation multi-sensorielle, sur le goût, sur l’apprentissage des saisons, notamment sur les légumes, mais aussi savoir comment se passe l’élevage, se déroule la pêche. Evidemment comprendre et expérimenter comment le cuisinier transforme un produit. J’ai le secret espoir que le public en ressortira un peu « changé », avec plus de connaissances et une nouvelle façon de consommer et même de cuisiner. Il est possible de manger des plats très simples comme des carottes rôties par exemple et c’est magnifique autant que gourmand,  la charcuterie n’est pas uniquement du jambon qui baigne dans l’eau et des polyphosphates. Cette fête peut changer l’envie de consommer et le respect et la connaissance des produits et des métiers en transmettant la passion qui anime ses acteurs.

Dans un second temps, cet événement porté par le Ministère de l’économie et des finances par la Ministre Madame Martine Pinville, travaille l’axe B to B. Sur le travail de stratégie, de préparation, de création d’évènement et de post évènement, cet évènement doit servir les acteurs de la gastronomie et créer une véritable offre touristique pour la France en impliquant les acteurs du tourisme. Il doit produire des effets de levier sur l’activité  des entreprises et provoquer un travail amont de diagnostic sur le développement de leur business et leur stratégie… C’est en cela une véritable opportunité de développement économique

C’est un évènement ambitieux pour tout le pays pendant 3 jours grâce à la visibilité qu’elle va offrir des talents français sur le territoire et à l’étranger. L’accueil, l’art de recevoir et le luxe en font partie évidemment.

Que peut réaliser un Directeur d’hôtel dans le cadre de la fête de la gastronomie ?

L’idée est de montrer ses savoirs faire, montrer son talent, mettre en valeurs ses équipes, créer des rencontres et faire autre chose que de ce qu’ils font d’habitude. Il ne faut pas juste donner à consommer. Il faut donner à voir, à partager, à expérimenter, à faire des gestes de cuisine (découpage d’un canard..) et de service (mettre le couvert,..).
Tous les métiers doivent être mis à contribution pour rencontrer des clients ou des amateurs qui vont peut-être oser passer la porte ce jour-là parce qu’ils ne seront pas dans la position client mais plutôt d’explorateur.

cuisine restaurant may fair

La fête de la gastronomie met en valeur les produits de nos régions

 

Quelle est votre meilleure expérience en termes de service ? Et quels sont pour vous les ingrédients d’un service réussi dans un lieu d’accueil ?

Il faut aller à la rencontre des grands professionnels qui ont à la fois la formation et une grande technicité mais aussi la passion de leur métier. Il faut être animé dans son cœur et dans son âme par le fait de donner, de transmettre, d’avoir un vrai sens de l’accueil personnel pour que ses clients se sentent bien, sinon l’expérience ne sera pas réussie. C’est quelque chose qui se ressent de manière instinctive. Quand vous entrez dans un lieu, vous voyez très bien si un sourire est sincère, si la personne est heureuse de vous voir passer la porte. C’est cela qui fait la différence. Nous pouvons pardonner à une personne son manque de technique, mais pas le manque de chaleur humaine et d’envie sincère de bien faire.

Pendant les déplacements de la Fête de la Gastronomie, il y a des lieux qui m’ont surpris, voire estomaquée, par une forme de luxe et une simplicité parfois déconcertante. Vous vous sentez tellement bien que vous finissez « presque « par croire que personne n’a travaillé alors que c’est justement d’une précision insensée. Quand vous arrivez à ce niveau de service, cela montre justement que toutes les équipes ont réalisé un travail considérable ! J’ai deux expériences qui m’ont marquées et que je peux citer.

La première est liée à notre parrain 2012, Michel Guérard, à l’occasion du diner de clôture avec les ministres en 2012 où j’ai découvert ce lieu d’une beauté infinie. Le sens du détail, la chaleur humaine, un endroit où tout le monde est heureux de vous recevoir, sont au rendez-vous. Une vraie beauté. Vous vous sentez enveloppé dans une espèce de cocon expérientiel où vous vous sentez en sécurité. C’est très précieux.

J’ai ressenti cela aussi à Reims en 2014, au Domaine des Crayères où j’ai été témoin d’un professionnalisme rare, et de la  générosité exceptionnelle du Directeur Général, coachant ses équipes autour d’une exigence de très haut niveau. Cette attention extrême permet à chaque client de profiter du lieu et d’avoir une expérience exceptionnelle. Il y avait aussi, dans le cas présent, un vrai bonheur d’être là et de servir un lieu et une cuisine d’une grande beauté. J’ai ressenti un réel collectif, comme en sport parfois, où chacun contribue au plaisir du client et reçoit en retour. On peut créer une dynamique forte, où donner et recevoir circulent entre les clients et les équipes. Vous voyez, c’est intéressant car vous me faite exprimer cela, qui est fondamental aussi dans mon travail quotidien. Quand on atteint ce sens de la perfection, et bien finalement le bonheur du client créent un cercle vertueux qui apporte en retour une énergie puissante et inépuisable.

Retrouvez plus de 9500 événements Fête de la Gastronomie dans toute la France sur :

http://www.economie.gouv.fr/fete-gastronomie/recherche

Quelques chiffres sur la gastronomie en France issus du Ministère de l’économie

  • 61,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 794 000 emplois salariés pour les métiers de la restauration (5e secteur pourvoyeur d’emplois)
  • 145 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 475 000 actifs pour les métiers de bouche ;
  • 1, 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour les arts de la table ;
  • 13,5 % des dépenses des touristes étrangers

 

168x118

Logo Fête de la Gastronomie

 







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *