EXPERTISE — 10/08/16

PERSPECTIVES DYNAMIQUES DANS LE MÉTIER DE LA GOUVERNANTE

Nicole Spitz a été Directrice Générale du Négresco de 1997 à 2011 et a fondé l’Association des Gouvernantes Générales de l’hôtellerie. Elle évoque ici avec nous les évolutions du métier de Gouvernantes. Elle a également été à l’initiative de la création du prix du Meilleur Ouvrier de France Gouvernante (vous pouvez retrouver notre échange sur le sujet ici).

Quelles ont été les grandes évolutions du métier de Gouvernante par rapport au moment où vous avez commencé ?

Je crois que la principale évolution du métier de Gouvernante est liée aux nouvelles technologies et tout particulièrement à l’arrivée de l’ordinateur. Ce dernier nous a facilité notre travail. Il n’y avait pas d’ordinateur quand j’ai commencé. Tout notre travail s’organisait à l’aide de livres et de cahiers. Il fallait tout noter et se souvenir de tout.

Les gouvernantes étaient bien souvent appelés « Mademoiselle » et portaient des énormes trousseaux de clés. Elles logeaient à l’hôtel et vivaient leur métier comme un sacerdoce. Elles s’occupaient de tout dans l’hôtel. La décoration faisait partie intégrante du métier. Elles devaient savoir tout faire et au moment des fêtes, elles géraient la décoration de noël. Maintenant, le directeur de l’hôtel sous-traite bien souvent ces aspects.

A l’époque, les gouvernantes recevaient les clients fortunés qui séjournaient longtemps à l’hôtel. Le client demandait d’aménager différemment sa chambre quand il restait deux ou trois mois à l’hôtel. Ils pouvaient changer ses meubles ce qui ne se fait plus actuellement. Nous préparions la chambre au goût du client pour se rapprocher de ce qu’il avait chez lui et créer ainsi une chambre un peu moins impersonnelle. Les clients se déplaçaient souvent avec leurs objets personnels (bibelots, cadre photos…).

Ces longs séjours étaient fréquents dans le sud. A Paris, au Plaza Athénée, il y avait aussi des très longs séjours et même des séjours à l’année. Certains clients avaient fait de l’hôtel leur domicile, comme Coco Chanel au Ritz. Pour eux, il y avait des services 24h sur 24, ce qui se fait plus rare aujourd’hui.

2015_06_29_17_41_43_gouvernante hotel

La Gouvernante d’hôtel

Comment est-ce que la chambre d’hôtel a évolué avec des années ? Quelles sont pour vous les grandes évolutions de la chambre ?

La salle de bain connaît aujourd’hui une cabine de douche et une baignoire et ce n’était pas forcément le cas dans le passé. Aujourd’hui, vous avez aussi des jacuzzis.

En fait, à l’époque, il y avait par exemple le lavabo et le bidet dans l’hôtellerie de luxe. Le bidet était très, très indispensable, et actuellement il a complètement disparu. Aujourd’hui, vous avez une douchette dans les toilettes pour la clientèle du Moyen-Orient qui fait exactement le même usage que le bidet.

La chambre a connu des changements au niveau de la literie. Elle s’est améliorée et de nouveaux équipements sont apparus : le sur-matelas, le remplacement de la couverture par la couette. La tête de lit est apparue et les lits se sont agrandis et alourdis.

 

 







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte A

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *