FOCUS — 30/07/15

Entre sommeil et plume …

En partenariat avec la Compagnie Dumas, je vous propose depuis plusieurs semaines un dossier complet sur l’art de bien dormir et la « Haute Literie ». La Compagnie Dumas est une entreprise familiale depuis plus de 100 ans, spécialisée dans la confection d’oreillers et couettes de luxe. Vous pouvez découvrir leur atelier en visionnant la vidéo suivante :

Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet essentiel dans la confection des couettes, des surmatelas et des oreillers : de l’origine de la plume à ses apports dans la « Haute Literie ».

Avant d’aller plus loin, il est important de rappeler qu’en France, nous attachons beaucoup d’importance au bien-être des animaux. La production de duvet reste malheureusement en bien des lieux encore associée à une grande souffrance animale quand elle s’effectue sur des animaux vivants. Ce n’est pas le cas en France. Il est donc important de connaître l’origine de la plume.

J’ai interrogé Constance Dumas, Responsable marketing de la Compagnie Dumas, sur ces aspects. « Je ne cautionne pas le duvet vif, je n’en travaille pas moi-même, c’est interdit en France et je respecte la loi ». Leurs gammes d’oreillers, couettes, surmatelas, édredons, plumons et coussins de décoration sont fabriquées en France dans le respect des règles en vigueur. Elle nous précise : « Chez nous, un fournisseur est comme un client. Il y a des fournisseurs de matériaux dit nobles qui ont été référencés par mon grand-père et même mon arrière-grand-père et avec lesquels nous travaillons encore. Elle a une manière de travailler le duvet pour qu’il soit d’excellente qualité et de bonne tenue. Ces entreprises familiales travaillent de manière constante et respectueuse. Nous les connaissons bien et nous savons qu’elles respectent la législation. »

Les atouts de la plume par rapport au synthétique …

Le duvet est un des rares matériaux naturels qui permet la thermo régulation. Il procure une chaleur idéale en fonction de la température ambiante et permet d’être aussi à l’aise en hiver qu’en été. Les ponts thermiques vont faire que l’air humide va s’évacuer et la réaction du duvet en contact avec le corps humain va générer un dégagement de chaleur (exotermique) si vous avez froid et une diminution de la chaleur (endotermique) si vous avez chaud.

Cette réaction est comprise entre 0,5 et 1,5 degrés Celsius et permet une amélioration sensible de la température perçue sous la couette. C’est ce qui procure cette sensation de chaleur thermo régulée avec une couette naturelle. Le duvet s’adapte selon la température du corps. Avec une couette naturelle, le corps humain ne transpire pas. A chaque fois, l’humidité est expulsée à l’extérieure de la couette ou de l’oreiller par exemple.

Pour ceux qui ont de potentiels problèmes sanguins, ils n’auront pas l’effet de jambes lourdes le matin et ne transpireront pas la nuit.

Presidential Suite Kempinski Geneve

Kempinski Genève : Lit équipé par la Compagnie Dumas

Kempiski Geneve - Presidential-Suite - DUMASKempiski Geneve - Presidential-Suite - DUMASKempiski Geneve - Presidential-Suite - DUMASKempiski Geneve - Presidential-Suite - DUMASL’effet gonflant

Un duvet est très très léger ! Moins d’un gramme. Cette matière très légère se compte par million dans une couette. En effet une couette de grande taille compte plus de 1,3 Kg de matière. Le duvet a une aptitude à gonfler, grâce à sa structure tridimensionnelle. Chaque flocon de duvet conserve plus d’air par rapport à son poids que n’importe quel autre fibre (laine, fibre synthétique …) ce qui complète l’effet isolant et donc chaud du produit en plus des réactions thermiques énoncées.

Ainsi, la couette ou l’oreiller se remplissent d’air ce qui crée l’effet gonflant. C’est ce qui nous donne à tous envie de se « lover » dans les lits d’hôtel. Cette particularité du duvet permet aux couettes d’être légères. Par sa composition, le duvet reste également très élastique. Vous pouvez l’aplatir, le comprimer de nombreuses fois, il reprendra toujours son gonflant, grâce à une bonne manipulation et le fait d’aérer la literie. La femme de chambre a donc un rôle essentiel dans la préparation du lit pour lui donner tout cet effet gonflant. C’est l’élément principal et la première raison de séjourner dans un hôtel. Une fois arrivé dans votre chambre, vous regardez votre lit et vous voyez si vous avez envie d’y dormir ou pas. Tout doit être fait pour vous le rendre « appétissant ».

Faut-il équiper les hôtels d’une couette estivale ?

transmission du savoir-faireOui, il préférable de prévoir des couettes avec un grammage différent pour une meilleure expérience de sommeil, ce qui est très important dans un hôtel de luxe. La Compagnie Dumas est en train de mettre au point un nouveau type de couette estivale. « Plutôt que d’être sur du picage carreau de 40×40 avec des ponts thermiques plus ou moins importants (plus ou moins chaud selon où le duvet se réparti au sein de cet espace), nous travaillons sur des carreaux de 17X17 avec des ponts thermiques plus importants. C’est une couverture en duvet. Nous piquons les deux faces ensemble le recto et le verso. A l’intérieur des poches vous avez le garnissage et c’est grâce au savoir faire de nos opérateurs. Ici, nous avons donc des ponts thermiques immédiats, c’est-à-dire un contact direct avec la personne à une température de 37°c, qui en cycle réparateur du sommeil passe à 36°c – 36.5°c. Pour les sur matelas les cloisons dans les housses sont des ponts thermiques moins direct mais qui permette d’avoir un produit beaucoup plus volumineux. Ainsi, pour ces produits, nous programmons nos machines pour qu’il ait la même quantité de duvet dans chaque carreau ».

Le duvet est-il de meilleure qualité que le synthétique ?

Une couette naturelle a de vrais atouts bien plus qu’une couette synthétique, car le duvet s’adapte à la température du corps et à l’environnement. La chaleur est plutôt constante sur une matière synthétique, car c’est une matière inerte. La matière synthétique garde en surface l’humidité et ne l’expulse pas contrairement à la plume naturelle. L’oreiller ou la couette synthétique provoquent donc de la transpiration. Vous pouvez trouver l’oreiller en plume d’oie de Dumas ( Oreiller plume d’oie).

Et quel est l’intérêt de concevoir des couettes ou des oreillers en synthétique ?

Il y a toujours des personnes qui refusent de mettre du naturel dans leur chambre. Certains pensent même être allergiques à la plume (nous reviendrons sur ce sujet lors de l’un de mes prochains articles) ! D’après Constance Dumas, « Pour les clients qui préfèrent le synthétique, nous avons réussi à mettre au point de beaux produits. Nous proposons des couettes souples en microfibre synthétique isolante, fabriquées avec la technique dite du soufflé. Cette fibre apporte en termes de confort des similitudes avec le naturel sans remplir toutes les fonctions du duvet. Et ce process permet une plus grande fluidité et donne du gonflant à la matière. Le garnissage d’une couette gonflante est maintenu grâce à un piquage carreaux bord à bord qui favorise les ponts thermiques et évite de ressentir une sensation de chaleur continue. Ces couettes douillettes offrent légèreté et douceur pour un grand confort pendant votre sommeil. »

 DumasBien dormir est la marque historique de La Compagnie Dumas.

Raffinée et élégante, authentique et actuelle, elle signe l’excellence   technique, le souci du détail et la sensibilité à l’intimité du produit de la maison Dumas.

C’est sous cette griffe que La Compagnie Dumas fabrique, en France, en Bourgogne, des oreillers, des couettes et des surmatelas de qualité.

 







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *