EXPERTISE Hébergement — 24/08/16

Le lit donne la première impression de la chambre

L’important dans une chambre est l’esthétique du lit, c’est le produit phare de la chambre. C’est la raison pour le client d’être là. J’ai rencontré Constance Dumas, de l’entreprise DUMAS PARIS fondé par son arrière-grand-père, qui équipe de nombreux hôtels de luxe en oreiller, couettes et sur-matelas. Nous avons échangé sur cette notion de l’esthétisme du lit.

Le lit est la première vision quand le client entre dans sa chambre, il doit donner envie. Le client doit sentir dès son arrivée le niveau de confort de la chambre et apprécier l’aspect douillet du lit. Une agréable chaleur doit même se dégager. L’esthétique ne doit bien évidemment pas aller à l’encontre de la qualité pour garantir le sommeil. L’architecte d’intérieur doit se soucier de cela à la conception et veiller à la sélection de produits de qualité pour garantir aussi bien du confort pour le client que de l’effet visuel. C’est loin d’être un détail.

Je distingue ici la literie composée d’un sommier et d’un matelas surélevé d’un ergot-lit qui facilitera le travail des femmes de chambres et la Haute literie composée d’un sur-matelas, d’une couette et des oreillers. C’est ici que la magie s’opère.

Le sur-matelas améliore la qualité du couchage et recréé les conditions d’un nid d’oiseau où vous trouverez des plumes et du duvet au fond du nid. Il apporte un aspect gonflant tout comme la couette. C’est ce qui nous donne envie de nous y blottir.

couette_Royal_hiver_dumas

La couette Royale de DUMAS Paris

Faut-il border la couette ?

Cela dépend de deux choses, si l’esthétique de la chambre a été cadré par les services marketing et opérationnels d’un groupe hôtelier et sinon de la manière de recevoir de la Gouvernante Générale de l’hôtel. Pour Constance Dumas, Responsable Marketing et Communication de DUMAS PARIS, idéalement une couette en plumes ne se borde pas. En effet, border une couette en duvet, comprime la matière à l’intérieur de l’enveloppe et cela retire toutes les propriétés gonflantes. Une couette non bordée et parfaitement positionnée sur le lit donnera un sentiment visuel d’accueil douillet et donnera au client l’envie de se prélasser sur le lit.

Vous trouverez les deux écoles dans les hôtels. Le fait de border simplifie le travail des femmes de chambres car cela leur évite de répartir au centimètre prêt la couette.

La Cour des Augustins

Exemple d’une couette bordée à l’hôtel

La Cour des Augustin (Boutique Hôtel Genève)

Pour l’esthétique du lit et sa mise en scène, je trouverais intéressant que la couette soit légèrement bordée en journée. Le soir, lors du service de la couverture, elle ne le serait plus pour créer ainsi une autre mise en scène. Cela change ainsi la perception du client et met en valeurs le service apporté par les femmes de chambre et les gouvernantes. C’est un moment apprécié par le client.

En fait, le lit, c’est un peu comme l’art de la table, il y a différentes manières de la mettre en scène.

Pour Constance Dumas, Responsable Marketing et Communication de Dumas Paris qui accompagne de nombreux hôtels dans l’équipement de leur haute literie : « Quand l’hôtel dispose de très beaux sommiers manufacturés, il est intéressant de faire en sorte que le la couette arrive exactement à l’endroit de la séparation du matelas et du sommier. » Vous pouvez aussi mettre un cache sommier (là encore, la sélection de l’architecte d’intérieur en phase avec la décoration globale est importante) ou la couette au rebord du lit.

Pour toutes ces raisons, c’est très difficile de choisir la taille d’une couette. La hauteur du lit avec le pied est importante. Il faut éviter que la couette puisse tomber jusqu’au sol ; le client n’a pas envie de se coucher dans un lit où la couette traine par terre. Ce n’est pas très hygiénique ni esthétique.

Les hôtels en Allemagne abordent un autre regard de la mise en scène de la haute literie. Beaucoup d’hôtels proposent deux couettes séparées pliés en deux au bout du lit. C’est une façon plus moderne mais qui ne donne pas le sentiment d’un service abouti à mon goût.

lit

La haute literie du Sofitel Rabat Jardin Des Roses

mise en place par DUMAS Paris

Et comment placer les oreillers ?

En France, les hôtels de 4 à 5 étoiles installent généralement 4 oreillers sur le lit. Dans les Palaces, cela peut monter à 6 avec différentes tailles et accompagnées de coussins pour rappeler la décoration générale de la chambre et apporter une cohérence sur l’ensemble. A l’étranger dans les destinations internationales, il est possible d’atteindre 6 oreillers. Avec 4 ou 6 oreillers environ, vous arrivez à créer une belle mise en scène. Il faut aussi donner du sens et une fonction à ces différents oreillers.

Aujourd’hui, selon la manière dont vous dormez, sur le côté, sur le ventre, sur le dos, l’hôtel devrait vous proposer l’oreiller qui convient le mieux à votre sommeil. Le gabarit de l’homme et celui de la femme étant très différents, il est important de proposer une taille d’oreiller adéquate à la morphologie de la personne. Je ne vois donc pas l’intérêt de proposer 4 oreillers identiques dans un hôtel. Cela se fait malheureusement bien souvent. Le rôle de Dumas Paris est de sensibiliser les services achat et les gouvernantes générales de l’importance d’un sommeil sur-mesure pour leur client. Pour cela, Dumas Paris accompagne de plus en plus ces services dans le choix de la taille et des différents conforts des oreillers permanents sur le lit.

Il faut donc pouvoir répondre aux besoins de tous les clients. La taille des oreillers dépend aussi de la taille du lit et ces derniers doivent s’adapter pour l’esthétique générale du lit.

L’oreiller rectangulaire est la nouvelle génération des traversins. Ces derniers supportent la tête et la nuque du dormeur et doivent être suffisamment haut et large pour accompagner tous les mouvements, d’un point de vue esthétique il doit être assez large pour couvrir toute la largeur du lit.

Pour un lit de 2 mètres de large, un oreiller de 90 cm de large est tout à fait raisonnable. Visuellement, les deux oreillers occupent équitablement la largeur du lit. Ils permettent d’avoir un accompagnement du dormeur sur la totalité du lit et d’accompagner ce dormeur-là dans tous ses mouvements durant la nuit, qu’il dorme seul ou non.

Ensuite vous avez des formats plus petits, 50×75, 50×80 ou 50×70 ; en dessous cette taille, l’oreiller est vraiment trop petit. Le format 50×90 est fait pour couvrir la totalité du lit et est vraiment adapté pour les hommes avec des gabarits plus importants. Le format 50×75 est adapté pour les femmes qui aiment dormir sur des oreillers rectangulaires et qui n’ont pas besoin d’autant de surface.

L’oreiller carré répond à une clientèle française, mais aussi originaire d’Europe du sud car les espagnols, les italiens, les grecs dorment sur des oreillers carrés. Les allemands dorment eux sur des oreillers carrés (80×80) avec un faible grammage de plumes.

Hôtel Bristol Genèv

Dumas propose différentes gammes d’oreillers : 50×90, 50×75, 65×65. Le premier est un moelleux ferme destiné aux hommes qui respectera sa morphologie. Le niveau de confort du deuxième se situe entre moelleux et souple destiné à la femme de plus petits gabarits, avec une largeur d’épaules moins importante qui ont donc besoin de moins de fermeté et d’épaisseur. Le dernier 65×65 est plutôt souple pour permettre à la fois un maintien du dos pour répondre à la clientèle américaine et asiatique.

Quand vous dormez sur le côté, un oreiller 50×80 est parfait selon l’épaisseur et la fermeté. Vous serez maintenu suffisamment et vous n’aurez donc pas de tension sur votre cou. Les trapèzes qui sont fortement sollicités seront très bien détendus, ainsi que la nuque et les occiputs.

Il est tout à fait possible d’adapter le garnissage des oreillers en fonction de sa clientèle. N’oublions jamais que les clients choisissent un hôtel avant tout pour y dormir. C’est la raison d’être d’un hôtel. Toute l’intention doit être portée au sommeil du client et l’hôtel doit lui proposer les meilleures conditions pour dormir et se ressourcer. Il faut être bien conseillé pour équiper sa haute literie en oreiller, couette et sur-matelas. Cela vous apportera le confort et du bien-être pour les clients de l’hôtel et contribuera ainsi à l’esthétique nécessaire de la mise en scène de votre lit.


 DumasBien dormir est la marque historique de La Compagnie Dumas.

Raffinée et élégante, authentique et actuelle, elle signe l’excellence   technique, le souci du détail et la sensibilité à l’intimité du produit de la maison Dumas.

C’est sous cette griffe que La Compagnie Dumas fabrique, en France, en Bourgogne, des oreillers, des couettes et des surmatelas de qualité.

Pour plus d’informations – rendez-vous sur le site de Dumas Paris : www.dumas-paris.fr/







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *