L’art de recevoir à la Provençale

Le sujet de l’art de recevoir est un sujet que j’aborde auprès de tous afin de sensibiliser mes lecteurs sur ce grand sujet de l’accueil, de l’hospitalité dans l’hôtellerie et qui s’applique d’ailleurs dans d’autres secteurs. J’ai échangé avec Eric-Jean Floureusse, fondateur du concept-hôtel du Hameau des Baux sur cette thématique. Je vous laisse découvrir nos échanges.

Quelle est votre vision de l’art de recevoir ? A la française ?

C’est comme à la maison mais surtout pas comme à la maison. C’est-à-dire qu’il faut que les clients s’y sentent chaleureusement accueillis et parfaitement à l’aise. C’est dans ce sens-là que je suis le plus authentique ; à la fois dans le service mais aussi et surtout du côté du client. Et en même temps, il faut qu’il produise l’effet « Wouah !!!!»,. Surprendre, émouvoir, toucher. Le secret est de parler au cœur des gens, que ce soit à travers une décoration, un service, un geste ou un plat. Ensuite, il y a un certain nombre de références à avoir, car les gens ont besoin de repères : le petit-déjeuner est décontracté, c’est un petit-déjeuner en buffet, mais les couverts sont en argenterie, que nous avons récupérés d’anciens services d’hôtels. Nous avons ainsi récupéré une série d’assiettes de l’hôtel de Paris à Monaco que je trouvais intéressantes.

Mais j’ai veillé à créer des moments différents, des univers différents toujours dans l’idée de créer la surprise et de ne pas s’enfermer dans un modèle. Notre univers petit-déjeuner est très différent de notre restauration du soir. Pour le service du soir, nous avons choisi de jouer sur un double-code, une double référence : une qui rappelle la place du village avec le marché, le camion qui s’ouvrait pour vendre les produits, une autre qui fait référence aux food-trucks, avec leurs origines urbaines ultra modernes. Il y avait ce code ancestral là et l’alliance de la tendance actuelle du food-truck.

Foodtruck

Le food-truck

Et la touche provençale dans l’art de recevoir ?

La Provence vous pouvez la retrouver sur le «comptoir », qui propose un condensé de produits de la région soigneusement sélectionnés. J’ai voulu avoir des références provençales mais ne surtout pas m’y enfermer. Pour l’instant nous n’avons pas notre propre huile donc nous travaillons avec un moulin. Ce moulin a également développé une gamme de produits cosmétiques (gel douche intégral, savon) qui s’appelle Une olive en Provence. Nous sommes donc dans du marketing territorial et en même temps nous proposons la marque Nuxe parce que nous avions besoin de rappeler un certain nombre de codes et de références du luxe. Les deux marques sont présentes dans les chambres. Nous avons une offre, qui se fait peu en hôtellerie aujourd’hui : celle du soin.

Et puis je suis associé à Jean Christophe Legrèves, le créateur de Thirdman, une fragrance qui se situe entre le parfum et l’eau de toilette. C’est un concentré qui ne se fait pas du tout en parfumerie. Jean-Christophe parle d’ « eaux du troisième type ». Ce sont des eaux très fraîches avec une tenue un peu plus forte que l’eau de Cologne. Thirdman est en vente en France en exclusivité à Paris, chez Colette et au Hameau des Baux.

En ce qui concerne les accueils VIP, nous avons une préparation du chef et nous avons intégré du champagne pop frais. Dans les chambres, il y a un mini bar gratuit dans lequel il n’y a que de l’eau. C’est aussi les dimensions de l’hôtel qui jouent mais la gestion d’un mini bar est relativement compliquée et je trouve toujours un peu mesquin de demander de payer une boisson quand le client a mis une certaine somme dans sa chambre. Nous avons donc décidé de proposer de l’eau, plate et gazeuse, gratuite. Dans les suites, il y a également une orangeade bio, car nous avons intégré cette dimension dans le cadre de notre conception dans un projet de développement durable. C’est le cas dans la cuisine mais surtout dans toute la logistique, traitement de l’eau, etc.

Sebastien Cabanes

L’équipe de l’hôtel

 

A lire

 

 







Pour ne rater aucune actualité concernant l’hôtellerie de luxe, n'hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter
Partager
A propos de Laurent Delporte
Laurent Delporte

Expert en hôtellerie haut de gamme (4 étoiles) et luxe (5 étoiles & Palace), conférencier et consultant

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *